Amis de Soultz

Activités printemps 2012

 

Nous avons proposé, ce printemps, deux conférences qui ont été très appréciées par les auditeurs présents :

 

  • Conférence de printemps le vendredi 30 mars 2012 à 20 heures, par Pierre FLUCK, Membre de l’Institut Universitaire de France, Professeur à l’Université de Haute-Alsace, Docteur-ès-sciences :

                   "Amazonie française : de la révolution industrielle à la ruée vers l’or"

                                             "Industrie textile dans la région de Guebwiller"   

 

                                             


confrence

Résumé

98 % du territoire guyanais sont occupés par la forêt. Dans les régions côtières, celle-ci a progressivement repris ses droits sur d’anciennes terres vouées à l’agriculture, valorisées notamment par les Jésuites dès le second XVIIe siècle. Ces anciennes « habitations » nous ont laissé un potentiel archéologique d’exception. Mais un tournant se profile au XIXe siècle avec la montée en puissance du machinisme : beaucoup de ces « habitations » s’équipent de machines à vapeur pour le broyage de la canne à sucre. Ce sont d’authentiques machines de Watt. Ces dernières années, les prospections dans la basse vallée de l’Approuague ont révélé une collection de telles machines, perdues au plus profond des forêts marécageuses. N’est-il pas paradoxal que l’emblème de la révolution industrielle trouve dans la forêt équatoriale son meilleur conservatoire ?

Mais la Guyane est devenue un pays de l’or… à dater de l’abolition de l’esclavage qui signifia la fin des « habitations ». Aux exploitations traditionnelles qui connurent bien des tribulations dans la traversée du XXe siècle est venu se superposer un phénomène nouveau : depuis peu d’années, une véritable ruée vers l’or s’empare en toute illégalité des parties reculées de la forêt guyanaise, pas loin de 10000 orpailleurs infiltrés pour la plupart du Brésil. Cette conférence sera l’occasion d’évoquer la géologie de l’or, mais aussi de visiter une barge de chercheurs d’or sur le fleuve Maroni qui sépare la Guyane d’avec le Surinam, enfin de discuter de ces âpres tensions sur un fond de déséquilibre social.

 

 

                                             "Industrie textile dans la région de Guebwiller"  

 

 

Confrence_textile

 

 

Cécile Roth-Modanese, qui est depuis 2007 l’animatrice du Pays d’art et d’histoire de la COM-COM de la région de Guebwiller, nous a présenté cette intéressante conférence.

Beaucoup d’entre vous la connaissent puisque tous les 3ème samedi du mois le PAH vous invite à découvrir les richesses historiques et perles du patrimoine à travers des visites guidés et des animations ainsi que lors de grands événements comme des expositions temporaires ou les JEP.

 

Guebwiller, “la Mulhouse des Vosges” s’est développée suite à l’implantation d’usines textiles, dès la Révolution Française. Ce phénomène ne s'est pas limité à cette ville, et les communes environnantnes telles Soultz, Buhl, Issenheim, connurent la même épopée textile. Dollfus, De Bary, Bourcart, Preiswerk, Ziegler, Schlumberger… des grands noms qui ont littéralement transformé le paysage de la Région de Guebwiller au XIXème siècle.
Architecture usinière, cités ouvrières, histoire des grands capitaines de l’industrie du territoire, … elle nous propose un bond dans une période de notre histoire un peu méconnue!"

 

 

LES AMIS DE SOULTZ
vous invitent à la conférence de

Pierre FLUCK
Membre de l’Institut Universitaire de France, Professeur à l’Université de Haute-Alsace, Docteur-ès-sciences.

Amazonie française : de la révolution industrielle à la ruée vers l’or


 

Vendredi 30 mars 2012 à 20 h
Amphithéâtre de la Nef des Jouets - Soultz -
Entrée libre
 
Résumé

98 % du territoire guyanais sont occupés par la forêt. Dans les régions côtières, celle-ci a progressivement repris ses droits sur d’anciennes terres vouées à l’agriculture, valorisées notamment par les Jésuites dès le second XVIIe siècle. Ces anciennes « habitations » nous ont laissé un potentiel archéologique d’exception. Mais un tournant se profile au XIXe siècle avec la montée en puissance du machinisme : beaucoup de ces « habitations » s’équipent de machines à vapeur pour le broyage de la canne à sucre. Ce sont d’authentiques machines de Watt. Ces dernières années, les prospections dans la basse vallée de l’Approuague ont révélé une collection de telles machines, perdues au plus profond des forêts marécageuses. N’est-il pas paradoxal que l’emblème de la révolution industrielle trouve dans la forêt équatoriale son meilleur conservatoire ?

Mais la Guyane est devenue un pays de l’or… à dater de l’abolition de l’esclavage qui signifia la fin des « habitations ». Aux exploitations traditionnelles qui connurent bien des tribulations dans la traversée du XXe siècle est venu se superposer un phénomène nouveau : depuis peu d’années, une véritable ruée vers l’or s’empare en toute illégalité des parties reculées de la forêt guyanaise, pas loin de 10000 orpailleurs infiltrés pour la plupart du Brésil. Cette conférence sera l’occasion d’évoquer la géologie de l’or, mais aussi de visiter une barge de chercheurs d’or sur le fleuve Maroni qui sépare la Guyane d’avec le Surinam, enfin de discuter de ces âpres tensions sur un fond de déséquilibre social.

Vous êtes ici : Home Actualités Activités passées Activités printemps 2012