Amis de Soultz

Revivez l'Expo 2010

Des citoyens de Soultz

Les membres de la famille d’Anthès ont, à plusieurs reprises, rendu service à Soultz, endettée et très appauvrie aux  XVIIe et XVIIIe siècles.

 En 1681, Louis Cromer, l’ancien bourgmestre, avait prêté 3 000 livres à la ville. Les héritiers Cromer cédèrent la créance à Conrad de Rosen, seigneur de Bollwiller. La créance coûtait cher en intérêts. La ville n’avait pas les moyens de la rembourser. En 1711, Henri Anthès racheta la créance et s’engagea à ne pas demander d’intérêts.

 En 1720, Soultz était sommée par l’intendance d’Alsace de vendre sa métairie et ses pâturages du Grand Ballon pour se libérer d’une autre dette. Henri Anthès permit à la ville de garder métairie et pâturages grâce à son aide financière.

 C’est encore grâce à l’aide financière des descendants d’Henri que Soultz put soutenir un interminable procès contre le comte Chrétien-Frédéric-Dagobert de Waldner de Freundstein qui exigeait la restitution des forêts avoisinantes de son château du Freundstein. Le procès se poursuivit jusqu’à la Révolution, après le décès de Chrétien-Frédéric-Dagobert ; il avait duré près de 35 ans.

RSS
expo2501
expo2501
Detail Download
 
 
Powered by Phoca Gallery
Vous êtes ici : Home Actualités Expo 2010 Expo 2010 Etape 25 Citoyens de Soultz